Yachting Art Magazine

Au port de Canet en Roussillon, le lieu de vie des skippers va fermer, et pas à cause de la Covid !

Au port de Canet en Roussillon, le lieu de vie des skippers va fermer, et pas à cause de la Covid !

Au fil des ans, Canet en Roussillon est devenu un pôle de préparation et de refit de bateaux de plaisance de tout premier plan sur la Méditerranée, en particulier dans le domaine des gros monocoques et des catamarans, du fait d'une offre de services assez unique proposée par les professionnels de la filière qui ont lourdement investi sur place. Une attractivité renforcée par la création d'un lieu de vie dédié aux skippers et plaisanciers, que l'administration a pourtant décidé... de fermer !!

Si le port de plaisance de Canet en Roussillon a longtemps tiré sa notoriété de la présence sur place du siège et de l'une des usines de Catana Group, numéro trois mondial des catamarans de plaisance et constructeur des Catana et des Bali, le développement de sa zone technique nautique a permis au port de devenir un pôle reconnu pour la préparation de bateaux neufs (pour des unités produites en Vendée, destinées à la Méditerranée, et pouvant venir par la route, ce qui évite le convoyage autour de l'Espagne) et le refit, en particulier de multicoques.

Qui dit préparation et refit dit présence sur Canet en Roussillon de... skippers ou capitaines, qui sur place peuvent suivre l'avancée des travaux et c'est à ces fins, que Sylvain Ortiz, patron de Passion Nautisme a créé il y a 3 ans, comme sous-activité de l'activité commerciale de sa boutique de shipchandler, de sa concession de bateaux, de son chantier et de son port à sec, un restaurant dédié aux skippers et professionels de la zone technique, qui a littéralement cartonné.

Un succès dû à l'absence de ce type de service dédié aux professionnels sur cette zone technique - et pourtant totalement indispensable - et qui proposait des repas élaborés par un chef (servis sur une magnifique terrasse domainent le port), un espace de détente (sauna, piscine et salle de sport), une offre de service finalement similaire à ce qui se trouve sur chaque zone de refit ou port à sec un peu étoffés, notamment sur Port Saint Louis, Port Leucate, Port Land, Marseille, la Seyne et Toulon Saint Mandrier...

Si cette activité a temporairement cessé du fait de la pandémie de Covid, avec la fermeture des restaurants, l'administration a décidé de stopper définitivement cette activité !!

Ce qui participe au succès et à l'attractivité des grands pôles de refit de Méditerranée pour les équipages, est donc interdit à Canet en Roussillon !

Ce, dans un contexte où le pôle de Canet en Roussillon voit son positionnement de pôle de refit dédié aux catamarans attaqué de front par Port Saint Louis du Rhône très ambitieux sur ce segment de marché, et qui met les moyens pour attirer... armateurs et équipages !

Les skippers et capitaines ne comprendront sans doute pas la décision de fermeture de Canet en Roussillon, qui pourront trouver cet accueil et ces prestations du côté de Port Saint Louis, Port LeucateMarseille et Toulon, voire à Barcelone qui n'est finalement qu'à 2 heures de Canet...

Les voies de l'administration françaises sont parfois impénétrables...

Au port de Canet en Roussillon, le lieu de vie des skippers va fermer, et pas à cause de la Covid !

Partager cet article