ActuNautique.com

La rénovation du navire espion français Monge (A601) se termine

La rénovation du navire espion français Monge (A601) se termine
La rénovation du navire espion français Monge (A601) se termineLa rénovation du navire espion français Monge (A601) se termine

Pudiquement dénommé "bâtiment d’essais et de mesure ou BEM", le Monge (A601), l'un des plus gros navires de la Marine Nationale, est actuellement en arrêt technique dans le cadre d'un Programme de Rénovation et d’Évolution.

Ce chantier qui aura duré près de 7 mois, a été réalisé sous la maîtrise d’ouvrage de la Direction générale de l’armement (DGA).

Il a pour objectif de redonner du potentiel aux installations de mesures existantes mais également de moderniser les plus anciennes.

Au cours de ce chantier, une partie des antennes de télémesures, qui servent à collecter des données, ont été carénées et modernisées. Le radar «Gascogne» a été débarqué. Ce dernier, déjà en service sur le BEM Henri Poincaré, a été retiré du service après une trentaine d’années de mesures, dont 125 tirs mer-sol balistique stratégique (MSBS), au profit de la dissuasion.

Une part importante du travail d’évolution porte sur la rénovation du Système informatique du dispositif (SID), véritable colonne vertébrale du Dispositif général de mesures (DGM) qui réalise l’interface entre toutes les installations de mesures du DGM.

Le BEM Monge reprendra la mer fin juillet pour vérifier le résultat de ces travaux avant la requalification opérationnelle de l’ensemble du DGM dès la rentrée.

Pour les voileux, rappelons que le Monge avait participé sans succès, aux recherches du Grain de Soleil, ce voilier de 10m disparu dans l'Atlantique en avril 2013, en mettant "ses grandes oreilles" en écoute d'un éventuel signal, et en quadrillant la zone.

=> autres articles sur la Marine Nationale

=> autres articles sur le Monge

Caractéristiques techniques du Monge

  • Longueur : 230 m 
  • Largeur : 25 m 
  • Déplacement : 21 040 T à pleine charge 
  • Vitesse maximale : 15,8 noeuds 
  • Tirant d'eau moyen : 7,8 m
  • Tirant d'air : 48,53 m
  • 2 moteurs diesel SEMT- PIELSTICK
  • 1 hélice : 9 000 CV
  • Production électrique : 7 560 kW
  • 2 canons de 20 mm 
  • 2 mitrailleuses 12.7 mm
  • les installations aviation permettent de mettre en oeuvre 2 hélicoptères Super-Frelon
  • Equipage composé de 10 officiers et de 98 hommes d'équipage, ainsi que de 95 à 184 scientifiques.

Partager cet article

Commenter cet article

L'amateur d'aéroplanes 08/12/2016 10:06

Je signale juste que les Super Frelon ne sont plus en service.

AMP 11/08/2015 04:11

N'importe quoi ! Ce n'est pas un navire espion. De plus les radars ne sont pas conçus pour ce genre de travail de recherche (Grain de soleil). Pure spéculation.