ActuNautique.com

La Frégate Multimissions Languedoc mise à flot à Lorient (56)

Mise à flot de la Fremm Languedoc, à Lorient
Mise à flot de la Fremm Languedoc, à LorientMise à flot de la Fremm Languedoc, à Lorient

Mise à flot de la Fremm Languedoc, à Lorient

Le franchissement de ce jalon industriel marque une étape importante dans la construction du navire.

C'est dès le petit matin que les opérations techniques ont commencé avec la mise en eau de la forme de construction, puis les différentes étapes de la mise à flot se sont poursuivies, pour s'achever par la sortie de la frégate de la forme de construction, au terme d'une manoeuvre d’une quinzaine de minutes.

Les remorqueurs ont guidé avec succès la frégate jusqu’au quai du site DCNS de Lorient où se poursuit désormais sa construction.

=> autres actualités nautiques de Lorient

Anne Bianchi, Directrice du Programme Fremm chez DCNS a déclaré à cette occasion sur ActuNautique.com : "Au cours des mois à venir, les équipes du Groupe et de ses sous-traitants vont poursuivre l’assemblage et l’intégration des différents systèmes de la FREMM Languedoc. La prochaine étape majeure sera l’installation des mâtures avec les principaux senseurs du navire (radars, antennes, caméras, brouilleurs…). Ils seront par la suite intégrés au système de management de combat de dernière génération Setis, développé par le Groupe".

=> autres articles sur le chantier DCNS

C'est en septembre 2011 que la construction de la Fremm Languedoc a débuté, qui était alors la quatrième de série destinée à la Marine nationale.

Rappelons que les Fremm sont des frégates de nouvelle génération, armées par un équipage de 108 marins, soit moitié moins que l'équipage d'une frégate traditionnelle.

L'originalité des ces navires est qu'ils sont capables d’assurer des missions polyvalentes de défense anti-aérienne et de lutte anti-surface et anti-sous-marine.

La première Fremm réalisée pour la Marine Nationale, l'Aquitaine, a été réceptionnée le 23 novembre 2012, la seonde, le Fremm normandie devrait être livrée à la fin de l’année 2014.

=> autres articles sur les frégates Fremm

Caractéristiques techniques des frégates de type FREMM

  • Longueur hors tout : 142 mètres
  • Largeur : 20 mètres
  • Déplacement : 6 000 tonnes
  • Vitesse maximale : 27 nœuds
  • Mise en œuvre : 108 personnes (détachement hélicoptère inclus) 22 officiers - 70 officiers mariniers - 16 quartiers-maîtres et matelots
  • Capacité de logement : 145 hommes et femmes 
  • Autonomie : 6 000 nautiques à 15 nœuds
  • Système d'armes : Fortement armés, les frégates FREMM mettent en œuvre, sous maîtrise d’œuvre DCNS, les systèmes d’armes et équipements les plus performants, tels que le radar multifonction Héraclès, le Missile de Croisière Naval, les missiles Aster et Exocet MM 40 ou encore les torpilles MU 90.
  • Énergie et propulsion
    • CODLOG – électrique (2 MEP) jusqu’à 16 nœuds, puis mécanique (1 TAG) jusqu’à la vitesse maximum. - 2 hélices à pales fixes
  • Équipements aviation
    • Plate-forme : 26,5 x 18,5 m, capable de mettre en œuvre un hélicoptère de la classe 11t (NH90, EH101) - Hangar pour hélicoptère : 18 x 12,5 m
  • Équipements électroniques
    • Système de transmission par satellite Syracuse (avec système Athreis, V-Sat et Inmarsat) - 1 radar de veille multifonctions Herakhles - Système de veille infrarouge Artemis - 3 radars de navigation dont 1 d’appontage - 1 Sonar remorqué - 1 Sonar de coque - guerre électronique active et passive
  • Armement
    • 16 missiles de croisière navals MdCN  - 16 missiles surface-air Aster 15  - 8 missiles antinavires Mer Mer 40 Block2 - 1 canon de 76 mm anti-aérien - 2 mitrailleuses de 20mm téléopérées - 2 mitrailleuses de 12,7 mm - 19 Torpilles MU 90 - Lances-leurres acoustiques et de guerre électronique - 1 hélicoptère Caïman Marine

Partager cet article

Commenter cet article

fouad 15/08/2014 22:43

le canon de 76 ne sera pas remplacer par un canon de 126 mm

serrurier paris 14 24/07/2014 11:38

Je vous approuve pour votre paragraphe. c'est un vrai travail d'écriture. Continuez