ActuNautique.com

DCNS propose ses sous-marins Scorpène dotés de missiles de croisière à la Pologne

DCNS propose ses sous-marins Scorpène dotés de missiles de croisière à la Pologne

La Pologne, travaille sur un appel d'offre ans le secteur de l'armement, qui reflète bien son inquiétude par rapport à l'attitude russe.

La crise en Ukraine et l'imprévisibilité de ses dirigeants ont pour corollaire de faire des heureux : les acteurs du secteur de l'armement.

La Suède vient ainsi d'accélérer le renouvellement de ses sous-marins (A26) et l'achat de 60 nouveaux chasseurs Saab, sans participation de la Suisse à leur financement et un peu plus au sud, c'est désormais la Pologne, membre de l'Otan, qui travaille sur "le marché du siècle" dans ce domaine.

Car le pays est l'un  des rares à ne pas avoir connu de crise économique depuis 2008 et l'un des seuls à ne pas avoir rogné son budget de la défense, gravé dans la loi à 2% du budget, une démarche à faire pâlir d'envie les officiers français.

Le gouvernement polonais travaille ainsi actuellement sur quatre appels d'offres importants, deux dans le domaine des hélicoptères, un dans celui des systèmes d'interception sol-air et le quatrième dans celui des sous-marins.

Dans ce dernier cas, la Pologne, dans le cadre de son programme Orka, souhaite acquérir 3 sous-marins diesel-électriques afin de modernier sa flotte de la Baltique, pour des livraisons prévues en 2019, 2022 et 2030.

=> autres articles sur DCNS


Longtemps, le pays souhaitait traiter de gré à gré avec le constructeur allemand de sous-marins ThyssenKrupp Marine Systems (TKMS), mais la réglementation européenne l'a contraint à lancer un appel d'offres, remettant en scène l'Espagnol Navantia et la Français DCNS.

Si les jeux semblaient joués d'avance, le Français a proposé une offre difficilement refusable : des sous-marins conventionnels de type Scorpène... équipés de missiles de croisière MdCN (Scalp Naval) de chez MBDA. 

Ce, avec à la clé, un transfert de technologie qui a conduit DCNS à signer un accord de partenariat avec la société polonaise MARS-Nauta.

Un marché de près de 1.8 milliard d'euros que DCNS ne souhaite pas voir lui filer sous le nez.

Si tant est que la livraison des deux BPC aux russes n'affecte pas durablement la bonne image de la France auprès de ses alliés...

 

Caractéristiques techniques du Scorpène

Vitesse en plongée => 20 noeuds - Equipage => 31 
Endurance en plongée => 3 semaines avec AIP
Longueur => 66-76 m - Déplacement en surface =>1550- 1850 tonnes
Déplacement en plongée => 1790-2010 tonnes
Immersion en service => 350 m - Autonomie => 50 jours
Clients => depuis près de 15 ans, 4 Marines clientes, 14 SCORPENE commandés Brésil (4), Chili (2), Inde (6), Malaisie (2)

DCNS propose ses sous-marins Scorpène dotés de missiles de croisière à la Pologne

Le missile Scalp Naval, qui pourrait équiper les sous-marins Scopène polonais, est un missile de croisière développé à partir un missile Scalp. Il devrait équiper les frégates Fremm, ainsi que les sous-marins nucléaires d'attaque français.

Le Scalp Naval se tire depuis les tubes lance-torpilles d'un sous-marin.

Il offre une capacité de frappe rapide, en premier, massive et coordonnée, et une complémentarité avec les missiles de croisière aéroportés.

Partager cet article

Commenter cet article