ActuNautique.com

BPC Russes - l'entrée de troupes russes en Ukraine poussera-t-elle Paris à trancher ?

BPC Russes - l'entrée de troupes russes en Ukraine poussera-t-elle Paris à trancher ?

L'Otan vient de confirmer l'entrée de troupes russes dans l'Est de l'Ukraine.

A l'instar de ce que prévoyaient l'ensemble des spécialistes de géopolitique, des troupes russes viennent d'entrer en Ukraine, lourdement armées, alors que les combats ont redoublé à Donetsk, aux abords de l'aéroport toujours tenu par les troupes loyalistes.

Ces deux derniers jours, "nous avons vu des colonnes d'équipements russes, des chars russes, des systèmes de défense antiaérienne russes, de l'artillerie russe, et des troupes de combat russes entrant en Ukraine", a déclaré le commandant en chef de l'Otan en visite à Sofia.

Au lendemain d'élections fantoches tenues dans les zones contrôlées par les insurgés, Il n'y a donc plus aucun doute possible sur le fait que Moscou aide désormais directement les insurgés, avec un objectif très clair : leur permettre de controler les frontières administratives du Dombass, signant de facto une sécession avec l'Ukraine, à la manière de ce qui advint en une autre époque dans les Sudètes. La prochaine ville ciblée par les rebelles serait donc logiquement le port de Marioupol autour duquel les rebelles amassent troupes et matériels.

Dans ce contexte, la position du président Hollande, de dire qu'il n'y aura pas de livraison des deux BPC tant que les accords de Minsk ne seront pas respectés, devrait logiquement pousser la France à annuler le contrat de vente des deux porte-hélicoptères BPC et à rembourser Moscou du paiement déjà effectué.

Avec un vrai casse tête juridique à la clé, qui concerne la poup des navires, réalisée en Russie, et leur adaptation aux hélicoptères russes, mais aussi un casse tête financier : qui pourrait désormais acquérir ces deux navires "à finir" : l'Otan ou l'Europe ?

Il semble qu'une solution européenne puisse émerger, au travers d'un crédit bail signé avec l'Union Européenne, qui mettrait les deux navires à disposition de pays européens ayant ce type de besoins.

La crise ukrainienne signera t-elle les prémisses d'une armée européenne ?


=> lire aussi
toute l'actualité
Défense et Marine

 

=> lire aussi
autres Articles
ur le BPC Mistral

 

Partager cet article

Commenter cet article

gégé 13/11/2014 18:49

seul celui qui ne veut pas voir, ne voit pas !!

Pour autant, la provenance russe de cet afflux de matériel de guerre ne fait aucun doute. Le Monde a pu voir certaines de ces colonnes. Chaque fois, il s’agissait de camions tous identiques, circulant sans plaque d’immatriculation en convois impeccables, certains tirant des canons très proprement emballés. Une description qui ne correspond pas à l’organisation habituelle des rebelles.

Par le passé, des journalistes avaient vu des blindés franchir la frontière avec la Russie et l’Ukraine. Au cours de l’été, quand la Russie avait déjà envoyé ses troupes combattre en Ukraine, plusieurs soldats russes avaient été capturés par Kiev, d’autres enterrés en Russie sans explication sur les causes de leur mort.

Pour ce qui est des blindés actuellement déployés dans le Donbass, plusieurs portent les inscriptions que les chemins de fer russes utilisent pour marquer les pièces de fret. D’autres inscriptions, sur certains blindés, ont été filmées successivement en Russie et sur le territoire ukrainien. Nombre de chars T-72 ont été observés, une pièce absente de l’arsenal ukrainien.

Esteban80 13/11/2014 19:59

Journalistes, films, reportages ... Beaucoup effectivement "Voient" des armes russes partout en ignorant superbement la main mise (+ discrète mais ô combien efficace) de l'Oncle Sam sur toutes les armées de la planète grâce (entre autres) à son fameux GPS que les US n'ont qu'à restreindre pour dominer instantanément le Monde : Plus de missiles, plus d'avions, plus de navires, perturbation dans les transports, neutralisation des systèmes d'armes ... etc.
En outre, les Occidentaux n'agissent pas non plus partout comme des enfants de choeur, on collectionne les gaffes, c'est le moins qu'on puisse dire !
Par conséquent, on comprend facilement que d'autres puissances refusent de s'aligner et défendent leurs intérêts vitaux, c'est comme on dirait "De bonne guerre" ...

kalon 13/11/2014 10:28

Le représentant Russe au conseil de sécurité de l'ONU a sommer les américains de prouver ce qu'ils racontent à propos des troupes Russes !
De fait, il n'y a aucune troupe militaire russe actuellement en Ukraine !

Estienne80 13/11/2014 08:51

Rembourser Moscou ... Avec quels fonds, qui va payer ?? La Marine n'a même plus de quoi entretenir ses patrouilleurs, STX France est à vendre ...
Quant à les faire acheter par l'Europe, autant négocier tout de suite avec le gouvernement de Patagonie ... On nage en plein délire !!!

Barnichon 12/11/2014 21:59

"La crise ukrainienne signera t-elle les prémisses d'une armée européenne ?" Ce qui serait une avancée fondamentale.... Je reprends ici les questions laissées sur la page Google + d'Actunautique lors de la parution de l'article précédent sur le même sujet : à quel pays européen confier ces navires, avec que l équipage payé par qui ? Quid des pénalités de rupture de contrat ?