ActuNautique.com

VIDEO - Fou, Atlantropa, le projet de 1928 d'assécher la Méditerranée

VIDEO - Fou, Atlantropa, le projet de 1928 d'assécher la Méditerranée
VIDEO - Fou, Atlantropa, le projet de 1928 d'assécher la Méditerranée VIDEO - Fou, Atlantropa, le projet de 1928 d'assécher la Méditerranée

L'homme a parfois des idées hallucinante qui, quand on les redécouvre bien plus tard, semblent totalement surréalistes, tel le projet Atlantropa !

En 1928, l'architecte allemand munichois Herman Sörgel présente ainsi Atlantropa, un projet gigantesque, qui vise à assécher une partie de la mer Médierranée, pour relier l'Europe à l'Afrique, en assurant ainsi son indépendance énergétique et minière, afin de lutter contre l'influence grandissante de l'Amérique du Nord et de l'Asie !

Pour ce faire, il envisage la construction de deux barrages gigantesques, le premier de 35kms de long, fermant la Méditerranée au niveau du détroit de Gibraltar (10 ans de travaux, 200 000 ouvriers, pour une base de près de 2,5 kms de large), signalé par une tour de 400m de haut, et le second entre la botte italienne, la Sicile et la Tunisie !

Fermer la Méditerranée devait permettre tout d'abord de produire près de de 110 000 megawatts d'électricité hydraulique, soit l'équivalent de... 31 réacteurs EPR, assurant ainsi l'indépendance énergétique de l'Europe (50 000 mgw pour le seul barrage de Gibraltar).

Fermer la Méditerranée devait ensuite permettre, en faisant à terme (200 ans) baisser son niveau de 20%, de récupérer près de 233 000 km2 de terres arables (en vert sur la carte) !

Fermer la Méditerranée devait enfin permettre de relier l'Afrique à l'Europe par le biais de routes et de voies ferrées, facilitant l'acheminement des minerais et du pétrole africains vers les centres de transformation et de production européens, l'électricité hydraulique générée par les grands lacs africains étant en outre acheminée vers l'Europe au moyen de gigantesques lignes à très haute tension.

A terme, le Sahara devait en outre bénéficier d'une irrigation massive.

En baissant le niveau de la Méditerranée, les ports actuels, comme Marseille, se seraient retrouvés à près de 30kms du rivage ! Qu'à cela ne tienne, Herman Sörgel avait tout prévu, entre canaux d'accès et construction de bassins de retenue d'eau !

Ce programme, qui dans l'esprit de son concepteur, se voulait éminament pacifiste, réunir les peuples d'Europe et assurer la prospérité d'une Europe profondément divisée, sortant une guerre fratricide et bientôt plongée dans la grande récession, fit le tour des différentes expositions européennes, entre mars 1928 et 1939, fut même présenté à New-York en 1939 et fit le buzz entre les deux guerres. 

Présenté à Adolf Hitler, le projet ne suscita pas vraiment son intérêt, le dictateur allemand imaginant plus l'expanson européenne vers la Russie que vers l'Afrique.

Le projet Atlantropa fit l'objet d'un roman, publié en 1939, Amédée, signé John Knittel, qui met en scène un ingénieur suisse convaincu de la nécesstité d'unifier ainsi l'Europe et l'Afrique.

La seconde guerre mondiale aura raison de ce projet, mais son concepteur ne cessera d'en promouvoir l'idée, jusqu'à sa mort, en 1952, sans se douter une seconde de la catatrophe climatique à laquelle son projet aurait conduit...

VIDEO - Fou, Atlantropa, le projet de 1928 d'assécher la Méditerranée

Partager cet article

Commenter cet article

Ali_nour@outlook.fr 02/11/2014 15:06

L'europe n'avait pas besoin d'accédé pour réaliser ce fameux projet proposé par cet architecte allemand pour " assurer ainsi son indépendance énergétique et minière, afin de lutter contre l'influence grandissante de l'amérique et du nord et de l'asie " . Toutes les ressources de l'Afrique vous les avez actuellement grace à vos politiques, le peuple africain s'entretue et quitte ses terres riches de resources vers les suicides " émigrations ... noyades par milliers" , etc... Ainsi comme il a été mentionné auparavant : Sans se douter de la catastrophe climate à laquelle son projet aurai conduit. Conclusion : L'avenir de l'humanité est en jeu tant qu'il y a pas de justice , égalité et respects entre les nations.