ActuNautique.com

BPC Mistral russes - vers une aide américaine en cas d'annulation de la vente

BPC Mistral russes - vers une aide américaine en cas d'annulation de la vente

La position de la France serait en fait beaucoup plus confortable que ce que la situation actuelle ne laisse à penser.

Depuis des semaines, le transfert de propriété du premier des 2 BPC Mistral commandés par la Russie à la France, le Vladivostok, a été soumise, par Paris, à l'arrêt des combats dans l'est de l'Ukraine, et à l'instauration d'une paix réelle, les séparatistes étant de fait, militairement soutenus par Moscou.

Cette  situation envenime les relations bilatérales entre les deux capitales, et il semble que la livraison des deux bâtiments soit désormas réellement compromise, comme tend à le démontrer une déclaration de Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, dans les colonnes de Politique Internationale, qui a déclaré : "Nous ne pourrons pas revenir avant longtemps à la relation que nous entretenions avec la Russie avant cette crise (…). Le comportement de Vladimir Poutine rompt avec les principes qui ont fondé l'architecture de sécurité européenne que nous avons construite jusqu'ici. Le recours à la force militaire pour imposer des intérêts de façon unilatérale n'y a pas sa place".

La situation de Paris serait étonnament d'autant plus confortable que, selon nos confrères de Challenges, les Etats-Unis pourraient dédommager la France en cas de refus de livraison !

Du côté russe, il semble que la situation ait été bien comprise, et en parallèle aux menaces d'action en justice - difficiles à conduire si la Russie refuse de rembourser l'amende de 50 milliards de dollars infligée par la Cour d'Arbitrage de La Haye dans l'expropriation illégale de la société Loukos - on évoque même le fait de construire des porte hélicoptères de taille plus petite que les Mistral, assez semblables dans leur design à celui des navires néerlandais de classe Rotterdam.

Les semaines à venir devraient permettre d'en savoir plus sur ce dossier, à moins que cette nouvelle ne soit annoncée qu'après la signature définitive de la vente d'avions Rafale en Inde.

Un fait semble toutefois certain : une annulation de la vente des 2 BPC permettrait aux industriels de l'armement français de revenir dans la course pour le "contrat du siècle"  (5 miliiards d'euros) lancé par la Pologne, relatif à des sous-marins, un système anti-aérien et la livraison d'hélicoptères...


=> lire aussi
toute l'actualité
Défense et Marine

 

=> lire aussi
autres Articles
ur le BPC Mistral

 

Partager cet article

Commenter cet article

Esteban80 16/12/2014 17:55

Un contrat en France aurait-il la même "valeur" qu'un chiffon de papier ? Les illusions permettent au moins de dormir tranquilles ... Les marchés de l'Inde et de la Pologne sont loin de nous être acquis ! De plus, ce rétropédalage des BPC fait très mauvaise figure auprès de nos clients d'armements qui souhaitent, avant toute considération philosophique, traiter avec des fournisseurs fiables !

Esteban80 19/12/2014 15:27

Un contrat non respecté, quelque en soit le motif, est désastreux surtout sur le plan militaire. Aucune puissance ne s'engagera avec un fournisseur qui fait du rétropédalage !

Robert 17/12/2014 08:45

Je ne pense pas que la Pologne nous achèterait quoi que ce soit si on vendait les deux Mistrals aux Russes...
De plus la France serait très mal vue par pas mal de pays, comme l'Australie, qui hésite à prendre des sous-marins français ou japonais...

sap 16/12/2014 09:03

http://sapbpconlinetraining.in/

sap 16/12/2014 09:01

hi nice blog you have gathered a valuable information on SAP BPC...., I am looking for content like this and i am much impressed with the information and nice course content, thanks a lot for the Information regarding sapbpconlinetraining.in

sap 16/12/2014 09:04

SAP BPC ONLINE TRAINING