ActuNautique.com

Les conséquences pour la Marine, de la vente de la Fremm Normandie à l'Egypte

Les conséquences pour la Marine, de la vente de la Fremm Normandie à l'Egypte

La vente par DCNS d’une frégate multimission à l’Egypte vient d’être officialisée, et du fait des délais très courts, c'est la frégate Normandie, commandée par la Marine Nationale qui sera finalement livrée !

Sur le plan pratique, la vente de la Fremm Normandie à l’Egypte aura un fort impact sur la Marine Nationale.

Elle nécessite une réorganisation complète de l’activité des équipages d’armement des actuelles Fremm Normandie et Provence, toutes deux en train de finaliser leurs périodes d’essai.

Concrètement,  l’équipage actuel de la Normandie va être transféré sur la Provence.

Le port base de la Provence sera Brest afin d’assurer la remontée en puissance des capacités de lutte anti-sous-marine sur la façade Atlantique comme initialement prévu. L’actuel équipage de conduite de la Provence sera pour sa part réaffecté sur la Languedoc actuellement en fin de construction, afin d'en terminer l’armement.

Du fait de la cession de la Normandie, l'arrivée des Fremm au sein de la flotte sera retardée de plusieurs mois.

Dans ce contexte, les FASM Montcalm et Jean de Vienne resteront en service plus longtemps que prévu : leurs dates de Retrait du Service Actif (RSA) sont de fait repoussées respectivement à 2017 et à 2018.

Des prolongations qui permettront à la Marine de continuer à assurer la tenue du contrat opérationnel sur tous les océans, 24/24 heures et 365 jours par an.


=> lire aussi
autres articles
sur DCNS

 

=> lire aussi
toute l'actualité
Mer & Défense

 

Caractéristiques techniques des FREMM

Les frégates multimissions sont des navires polyvalents répondant à tous types de menaces aériennes, marines, sous-marines ou terrestres. Navires à la pointe de la technologie, les frégates FREMM sont parfaitement adaptées pour permettre aux marines clientes de faire face aux menaces actuelles et aux besoins croissants de sécurité maritime.

• Longueur hors tout : 142 mètres
• Largeur : 20 mètres
• Déplacement : 6 000 tonnes
• Vitesse maximale : 27 nœuds
• Mise en œuvre : 108 personnes (détachement hélicoptère inclus)
• Capacité de logement : 145 hommes et femmes
• Autonomie : 6 000 nautiques à 15 nœuds

 

Partager cet article

Commenter cet article

Estienne80 07/03/2015 07:57

Désarmer notre Marine pour un caprice de chef d'état qui veut faire une parade navale, est-ce raisonnable au vu du contexte actuel très tendu ? Peut-être aussi pourrions nous vendre le porte-avions CDG à l'Arabie Saoudite et nous contenter d'un des BPC russes en remplacement ...c'est tout aussi aberrant !

Marin 91 04/03/2015 08:35

Honteux ! Désarmer notre marine et donc notre défense maritime au profit d'un pays étranger.

VV 13/03/2015 19:30

Et les emplois pour l'industrie Française , chômeurs ou travailleurs , le choix est vite fait !