ActuNautique.com

Dernière minute - Zodiac Nautic en redressement judiciaire

Dernière minute - Zodiac Nautic en redressement judiciaire

Depuis des semaines, les rumeurs courraient sur les pontons, relatives aux ifficultés rencontrées par le fabricant français de bateaux pneumatiques.

C'est le 2 avril dernier que la société Z Marine (Zodiac Nautic), fabricant des Zodiac, Bombard et autres Avon, mais ausi de ballons stratosphériques et d'isolants pour satellites, a été déclarée en redressement judiciaire par le Tribunal de Commerce de Nanterre. pour une date de cessation des paiements finalement retenue au... 15 janvier !! 

La période d'observation a été fixée à 6 mois, pour une issue qui sera soit une liquidation, soit une  reprise, l'actionnaire actuel ne souhaitant pas à priori pas remettre au pot...

Lors du dernier Nautic de Paris, Olivier Sauty de Chalon, président de la société, insistait dans les Matinales d'ActuNautique.com et de la FIN, sur les nouveaux produits destinés aux primo-accédants développés par la société, mais aussi sur la gamme haute n-Zo.

Il semble que si ces offres ont su séduire les clients, comme en témoigne un beau carnet de commandes, la société tombe aujourd'hui avant tout du fait d'un problème de trésorerie - Z Marine étant incapable de commander des matères premières et de les régler au pied du camion - alors que le passif est estimé à près de 9 millions d'euros, pour un CA annuel anticipé à 42 milions.

Un problème de trésorerie qui est finalement la résultante directe de la cession du pôle Marine & Loisirs au fonds d'investissement Carlyle, par le groupe Zodiac Aerospace, en 2007.

A cette date en effet, Carlyle reprend Zodiac Marine & Loisirs, et ne va pas cesser de dépouiller cette société des ses différentes branches, en cédant notamment le secteur plaisance de l'activité marine au fonds OpenGate Capital, qui en confie la gestion à la société Golden Licorn, aujourd'hui représentée par Olivier Sauty de Chalon

Une cession qui a conduit la société a subir une lourde restructuration - près de 500 suppressions de postes - et à délocaliser une grande partie de sa production sur son site tunisien, pourtant incapable de satisfaire la demande du fait d'une capacité de production insuffisante, suite à la fermeture des usines de Rochefort et de Saint Jean d’Illac.

Il y a 15 mois, à l'arrivée d'Olivier Sauty de Chalon, manager de transition ayant fait ses armes notamment chez Manurhin, la société annonçait une augmentation de capital de 5 millions d'euros, en omettant de préciser qu'il s'agissait essentiellement d'une réévaluation d'actif...

La situation que connaît l'entreprise est donc d'autant plus surprenante qu'elle ne tombe finalement pas du fait de son incapacité à satifaire la demande, mais du fait de l'incapacité de son actionnaire à financer son développement...

Dans ce contexte, les représentants du comité d'entreprise de Z Marine "en appellent à un véritable sursaut économique. Ils demandent aux représentants politiques de les soutenir très fortement et de s'engager à leurs côtés pour trouver un repreneur responsable et respectueux des emplois pour une reprise de l'activité au plus tôt, afin de continuer à satisfaire leurs clients et préserver les 120 emplois restants", précisant que "plus qu'un symbole, Zodiac a inventé le bateau pneumatique et a fait le bonheur de milliers de plaisanciers en mettant à la portée du plus grand nombre les plaisirs du nautisme".

Contactée à plusieurs reprises par la rédaction d'ActuNautique.com, la direction de Z Marine n'a pas souhaité répondre à nos questions.

=> lire aussi : tous nos articles sur ZODIAC

Partager cet article

Commenter cet article

DSR 03/07/2015 21:11

Sauty de chalon fidele a lui même, 1 Pse et puis fou le camp en laissant tout le monde dans la merde ,sans oublier de prendre son gros chèque

eric thicque 15/04/2015 11:33

pas surprenant vu la stratégie désastreuse de l'équipe dirigeante en place.