Yachting Art Magazine

Sous-marin argentin disparu - un mince espoir refait surface

Des appels passés par un téléphone satellitaire ont été captés mais non localisés, alors qu'une tempête avec des vagues de 7m de haut fait rage sur la zone ou le submersible est sensé se trouver.

photo - Marine Argentine

photo - Marine Argentine

Une petite lueur d’espoir a refait surface après des heures d'angoisse dans la recherche du sous-marin argentin San Juan, porté disparu depuis mercredi, en pleine tempête : 7 appels de 4 à 36 secondes passés depuis un téléphone satellitaire ont en effet été reçus par différentes bases navales argentines, qui ont été interprétés comme une tentative de prise de contact du navire en difficulté.

Jusqu'à présent, les autorités redoutaient que le navire ait sombré, et se préparaient à l'éventualité d'un sauvetage en profondeur. Ces appels laisseraient à penser que le San Juan aurait fait surface, et naviguerait ou dériverait, dans des conditions difficiles.

La tempête sur zone, avec ses vagues de près de 7m de haut expliquerait la difficulté d'émission du téléphone satellitaire, et qui ont jusqu'à présent rendu les tentatives de triangulation particulièrement compliquées.

80% de la zone ont déjà été quadrillés par l'aviation et les 10 navires effectuant des recherches.

Rappelons que le San Juan, l'un des 3 sous-marins de la marine argentine, une unité de 65m de long, construite en Allemagne par TKMS et réceptionnée en 1985, faisait route entre Usuhaia et Mar del Plata quand il n'a plus donné signe de vie mercredi.

Le bâtiment est armé par un équipage de 44 marins, dont Eliana Krawczyk, 35 ans, devenue en 2012 la première femme d’Amérique latine officier de sous-marin.

Partager cet article