Yachting Art Magazine

Spi Ouest France - 43 courses disputées samedi !

Départ des régates retardé hier matin : les pêcheurs artisanaux de Lorient ayant bloqué le port de La Trinité-sur-Mer, les 1 700 équipiers du Spi Ouest-France Destination Morbihan ont pu finalement larguer les amarres à midi dans une ambiance bon enfant escortant même dans le chenal les petits chalutiers venus manifester.

phoro - Ollivier - Le Gall /Ouest-France

phoro - Ollivier - Le Gall /Ouest-France

A 13h30, les comités de course enquillaient les départs comme des métronomes sur chacune des 5 zones de course réparties dans la baie de Quiberon : 43 courses au total validées hier ! D’un vent de nord paresseux pour 4 nœuds, la piste de danse est montée en rythme (15 nœuds) au fil de l’après-midi sous le soleil exactement. Spiez… vous êtes filmés !

Il y avait de la couleur sur le plan d’eau aujourd’hui. Les spinnakers ont été largement utilisés par les 330 équipages qui auront tous courus deux manches et un long côtier de 31 milles pour les plus gros bateaux (IRC A, B et C et Double, Multi 2000). 31 milles entre Houat et son rocher de la Vieille, la cardinale Méaban, le sud de Quiberon, puis le danger isolé Bugalet et enfin Le Trého : la Baie de Quiberon de long en large et des images de dingues ! Le vent prenant progressivement de la vigueur, la bagarre devenait de plus en plus intense. Le Sun Fast 3300 Sapristi jouait des coudes avec les JPK 10.30 Wasabi et Leon. Le Figaro 3 La Toque Bretonne sortait magnifiquement son épingle du jeu après un long bord de spi de 8 milles pour rejoindre le passage de Houat sous les yeux d’une ribambelle de cormorans aux premières loges du spectacle.

Balais de monotypes et d'ETF 26 !

Première manche difficile pour tous les monotypes. Comme une lente farandole sur la ligne de départ, les J /80, J/70, Diam 24, Mach 6.50, Open 570 et 750, poussés par un vent faible n’ont pas tardé à lâcher les chevaux après une petite heure de course lente mais ô combien tactique. Le ventilateur s’étant remis en marche, nettoyant au passage le ciel gris, il fallait voir les accélérations fantastiques, la glisse pure sous spi, et le rappel à fond sur les bords de près ! Chez les Diam 24, les Havrais sur Karver Systems montraient d’emblée qu’ils maîtrisaient parfaitement les manettes du petit trimaran, suivis par Groupe Atlantique. Lors de la deuxième manche, les Sudistes de Pink Lady ne lâchaient rien dans le tableau arrière des Bretons. Sur le rond des ETF26, les as du vol libre se sont battus comme des chiffonniers. Les équipages de Jean-Christophe Mourniac (Team Pro), Billy Besson (Ethik), Jean-Pierre Dick (Ville de Nice-ABC Arbitrage) ou encore Yvan Bourgnon (Zizi to Fly) frisait parfois la correctionnelle au passage des bouées donnant un spectacle de toute beauté.

Aujourd'hui, la météo prévoit des conditions idéales pour cette 42e édition d’un Spi qui a bien eu lieu malgré un report d’avril à septembre et toujours des conditions sanitaires compliquées. 15 nœuds de nord-ouest, du soleil comme s’il en pleuvait, en bref, le rêve !

Partager cet article