ActuNautique.com

Reprise de la distribution des vedettes Greenline en France

Reprise de la distribution des vedettes Greenline en France

Nautisme - Après la faillite du chantier slovène Seaway puis le redémarrage de la production sous la férule de son distributeur russe, les vedettes Greenline sont de nouveau distribuées en France.

Au printemps 2015, le chantier slovène Seaway, notamment composé du bureau d'étude J&J Design et du chantier naval Greenline était liquidé suite à de grosses difficultés financières, pour partie dues à l'utilisation de subventions européennes de façon indue.

Le chantier Greenline s'était fait connaître avec ses vedettes diesel-électrique Greenline 33, Greenline 40 et Greenline 48, qui avaient rencontré le succès avec 400 unités vendues en 5 ans.

Des vedettes distribuées en France par la société Green Yachting, filiale du groupe Evasion Yachting.

Suite à la faillite de Greenline, Evasion Yachting avait décidé de dissoudre sa filiale qui n'avait plus de raison d'être. La reprise de la production, avec un premier Greenline 40 - le 105e produit qui partira aux Etats-Unis - a logiquement incité Evasion Yachting à reprendre la distribution de la marque, mais en direct cette fois-ci.

La société a d'ailleurs passé commande d'une Greenline 33 à coque grise en cours de production.

Le nouvel exploitant de la marque et des moules annonce des modifications sur la motorisation des Greenline, des modifications entreprises par Seaway juste avant sa faillite. Ainsi, les Greenline seront équipées d'un unique bloc moteur Volvo D3 offrant des puissances allant de 110 à 220 CV, un moteur compatible avec des moteurs électriques plus puissants. Ces derniers passent ainsi de 7 à 10 KW (de 5 à 7 KW en mode génératrice).

De même, les panneaux solaires gagnent en performances, chaque panneau débitant désormais 250 A/h (avec l’option 6 panneaux, le débit est donc de 1 500 A/h).

Décryptage - Dans le nautisme, une marque disparaît rarement. La reprise de Greenline est une bonne chose pour ses clients, sachant que le repreneur actuel n'est, pour le moment, pas encore propriétaire ni des moules, ni des droits. Il a obtenu de la justice slovène le droit d’exploiter les actifs du chantier (marque, moule, brevets…) jusqu’à ce que ceux-ci lui soient cédés officiellement dans quelques mois, compte tenu de la complexité juridique et financière du dossier.

ils font la Hune de l'actualité....

Bénéteau  Jeanneau  Mercury  Boston-Whaler  RM Fora Marine
AGL Marine  Targa  Bayliner  Quicksilver

Partager cet article

Commenter cet article

Arnaud L 18/11/2015 15:02

oui un joli bateau hybride , il y en a un a EVIAN sur le LEMAN , il est a vendre d ailleur !

Daniel J 18/11/2015 13:57

J'espere qu'ils seront encore livrés à Port Pin Roland ...(83)

Evasion Yachting 18/11/2015 16:45

Port Pin Rolland, mais aussi Lorient ou Arcachon