ActuNautique.com

Sous marins australiens - DCNS remporte le contrat du siècle !

Le chantier français aura été le seul parmi ses compétiteurs allemand et japonais encore en lice, à démontrer une vraie expertise dans la construction de sous-marins conventionnels de plus de 4000 tonnes !

Sous marins australiens - DCNS remporte le contrat du siècle !

C'est une commande historique de près de 34.5 milliards d'euros que vient de remporter le chantier français DCNS auprès du gouvernement australien, relatif au renouvellement de sa flotte de sous-marins océaniques, soit 12 unités, face à son compétitieur de toujours, l'allemande TKMS et à un conglomérat japonais mené par Mitsubishi Heavy Industries qui a longtemps tenu la corde.

Cette annonce vient d'être faite par le premier ministre australien, Malcolm Turnbull lors d'une conférence de presse, après en avoir informé le président français.

Selon Malcolm Turnbull, la recommandation des spécialistes ayant épluché les réponses aux appes d'offres aura été sans appel, l'offre française présentant "les meilleures capacités pour répondre aux besoins uniques de l'Australie".

Ce contrat de 34.5 milliards d'euros est le plus important contrat d'armement jamais passé par l'Australie, qui doit permettre au pays de remplacer ses sous-marins conventionnels de classe Collins, construits par le Suédois Kockums dans les années 80, par 12 unités également conventionnelles, de bien plus grande taille.

Ces 34.5 milliards intègrent, outre la construction des navires dont l'entrée en service est prévue à partir de 2027, la construction de leurs infrastructures de maintenance, leur maintenance et la formation de leurs équipages.

L'offre française s'est distinguée sur deux différents points majeurs.

Tout d'abord sur le sous-marin en soi, DCNS proposant le Shortfin Barracuda ou SMX Ocean, une version à propulsion conventionnelle de son Barracuda, sous marin nucléaire d'attaque en cours de construction pour la Marine Nationale, quand ThyssenKrupp défendait son Type 216 et le Japon le Soryu, deux unités ne cadrant pas vraiment avec le cahier des charges, soit par une taille trop petite, soit par un manque d'expérience sur le type d'unité souhaité.

Le SMX Ocean de DCNS mesure ainsi 100m de long pour 15,50m de haut et 4750 tonnes !

Ensuite parce que le Français dispose d'une grande expérience sur la co-construction de ses navires, Canberra souhaitant obtenir qu'une grande partie du processus de fabrication soit réalisée en Australie, de façon à maximiser la participation et l'emploi de l'industrie australienne.

C'est ainsi que ces 12 sous-marins seront construits à Adelaïde.

Partager cet article

Commenter cet article