ActuNautique.com

Comment Mitsubishi veut limiter les risques de retournement des cargos

Le risque de retournement des navires de commerce est particulièrement redouté, en particulier pour les navires hauts de ligne, comme les RO/RO (roll-on, roll-off).

 

Un risque auquel le chantier japonais Mitsubishi Heavy Industries, Ltd. (MHI) se propose d'apporter une solution originale avec une toute nouvelle technologie dont l'objectif est de rééquilibrer le navire en cas de voie d'eau par exemple. 

 

Une technologie qui a été développée pour le tout dernier modèle de cargo Ro/Ro du chantier nippon et qui vient de recevoir sa toute première commande de la part de l'armement Nippon Shipping Co., Ltd. Ce navire de 170 mètres navigant à 23 noeuds, qui peut transporter 170 semi-remorques et 100 voitures particulières, sera construit à Shimonoseki, par le chantier MHI's Shimonoseki Shipyard & Machinery Works, pour une livraison prévue en mars 2013.

 

MHI-1.JPG

 

Cette technologie dobnt le prix est annoncé comme très accessible, devrait rapidement s'intégrer sur d'autres typologies de navires construits par MHI, en particulier des ferries mais aussi et surtout des transports de voitures et de camions de type "Pure Car and Truck Carriers" (PCTC).

 

Elle consiste dans un l'éclatement de la masse d'eau provoquée par une éventuelle brèche dans la coque, vers différentes parties du fond du navire afin d'équilibrer le surpoids provoqué et d'abaisser le centre de gravité du bateau. Un avantage majeur qui serait renforcé par le fait que cette technologie permettrait d'éviter la division des différents ponts du navire, ce qui augmenterait d'autant la capacité de chargement.

 

MHI-2.JPG

 

Partager cet article

Commenter cet article