ActuNautique.com

Directive soufre - la Commission Européenne doit rendre son rapport début février

Devant le coût engendré par cette directive, les ministres européens des transports se sont saisis du dossier pour y apporter des adaptations nécessaires, du fait de la conjoncture.

 

 

En 2008, l’Organisation maritime internationale (OMI) adoptait une réglementation imposant aux entreprises de transport maritime évoluant en zone Baltique et Manche Mer du Nord d’utiliser un carburant ne contenant pas plus de 0,1% de soufre au 1er janvier 2015.

 

Il s'avère in fine que la mise en place de cette réglementation, plus communément dénommée Directive Soufre, semble plus difficile que prévu.

 

cheminee-bateau.JPG

 

En effet 4 ans après l'adoption de cettte réglementation, alors que la conjoncture économique est incertaine, les équipements attendus ne sont pas disponibles ou très coûteux, et le prix du carburant proposé à 0,1% est deux.. fois plus cher que le carburant utilisé aujourd’hui !

 

Dans ce contexte, il apparaît que la date de mise en place de cette directive au 1er janvier 2015 est difficile à tenir. En outre, cette mesure pourrait avoir un impact très négatif sur l'emploi de la filière Ferry et pousser à un report modal « inversé » de la mer vers la route ! A la demande de la France, le Conseil des ministres européen en charge des transports s'est donc saisi du dossier afin d'aménager son calendrier de mise en place. 

 

Le groupe de travail européen doit rendre ses conclusions au plus tard début février en vue d’une soumission auprès de l’Organisation maritime internationale le 8 février prochain. 

 

Partager cet article

Commenter cet article