ActuNautique.com

Ferry Napoléon Bonaparte - le temps des responsabilités

Alors que les opérations de renflouement du Napoléon Bonaparte, le ferry de la SNCM gravement endommagé lors de la tempête, dans la nuit de samedi à dimanche, dans le port de Marseille, ont débuté (lire l'article), la question des responsabilités de chacun se posent.

 

Car les dégâts occasionnés sur le navire sont importants : deux brèches de 3m sur 3 et de 10m sur 30cms se sont ouvertes dans la coque, quand le ferry a percuté le quai après avoir rompu ses amarres et le navire repose en partie sur le fond, accusant une gîte de 10%, deux de ses compartiments étanches ayant été noyés. Les opérations de colmatage de la coque ont débuté, mais la salle des machines ayant été submergée, il y a fort à parier que les réparations seront longues et coûteuses, d'autant que les hélices et lignes d'arbre ont sûrement dû être endommagées et que l'électronique est inondée.

 

napoleon bonaparte sombre a marseille

 

Dans ce contexte, l'enquête diligentée devra définir les responsabilités de chacun dans cet accident.

 

Depuis sa survenue, de nombreux bruits ont courru à ce sujet, entre le choix de l'emplacement dans le port, malgré l'avis de tempête, la suffisance ou non des haussières (le bateau a rompu 19 amarres et déplacé 2 ancres !) et le fait qu'un seul remorqueur a été utilisé lors de l'incident, alors que deux auraient permis de bloquer le navire plus sûrement.  

 

Une chose semble néanmoins sûre à l'heure actuelle : cet accident est un coup dur pour la SNCM, une compagnie en grande difficulté, récemment reprise en direct par Veolia et qui lutte pour sa survie. A court terme, la compagnie qui avait prévu de se séparer d'un bateau pour renflouer ses caisses, devrait s'orienter vers la location d'un navire similaire au Napoléon Bonaparte, ce qui n'est pas forcément courant et reviendrait à près de 20000 euros par jour. Un casse tête financier de plus pour la compagnie, confrontée aux exigences de l'Assemblée de Corse qui souhaite réduire les coûts de la DSP relative à la ligne de ferry.

 

Mis en service en 1996 et construit par les Chantiers de l'Atlantique, le Napoléon Bonaparte mesure 172m de long pour 43000 tonneaux. Sa capacité d'emport est de 2460 passagers pour 700 voitures.

 

Partager cet article

Commenter cet article