ActuNautique.com

Ecosse - la filière maritime triplement impactée en cas d'indépendance

Ecosse - la filière maritime triplement impactée en cas d'indépendance

Le choix qu'effectueront aujourd'hui les électeurs écossais, pour ou contre l'indépendance, impactera le secteur maritime à trois niveaux différents.

Alors que les sondages sont plutôt contradictoires mais anticipent tous un très faible écart final entre les partisans du oui et ceux du non à l'indépendance de l'Ecosse, le choix qui sortitra ce soir des urnes, sera lourd de conséquences dans le domaine de la mer et du maritime, qu'il s'agisse d'extraction pétrolière offshore, de droits de pêche et de défense.

Dans le domaine des hydrocarbures tout d'abord, l'enjeu est de taille car il resterait entre 17 et 24 milliards de barils à y exploiter dans les eaux se situant à 90% en zone écossaise, dont la délimitation ne sera pas une partie de tout repos. L'exploitation pétrolière constituerait une manne indspensable pour une Ecosse indépendante, dont les tenants promettent la création d'un fond souverain, à l'instar de ce qui existe en Norvège.

Dans le domaine de la marine, tous les yeux sont braqués sur la base de sous-marins nucléaires de Faslane : déménagerait-elle ou non en cas d'indépendance ? Dans le premier cas, cela reviendrait à près de 10 milliards de livres à la Couronne : une location semblerait plus réaliste...

Enfin, pour ce qui est de la pêche, le système britannique de quotas serait sans doute conduit à voler en éclats !

La répartition actuelle des flottilles serait menacée, et il n'est pas exclu qu'il y ait des conséquences directes pour les bateaux de pêche français oeuvrant dans les eaux écossaises.

Partager cet article

Commenter cet article