ActuNautique.com

Route du Rhum 2014 - et le grand vainqueur est... VPLP !

Banque Populaire VII - photo : Yvan Zedda

Banque Populaire VII - photo : Yvan Zedda

La Route du Rhum qui vient tout juste de s'achever avec l'arrivée du dernier paticipant, a une fois de plus consacré la victoire incontestée... du cabinet d'architecture navale VPLP !

Il faut dire que l'une des spécialités de VPLP consiste dans les voiliers de course, monocoques ou multicoques, et les chiffres de cette édition 2014 parlent d'eux-mêmes.

En Classe Ultime, sur 8 bateaux engagés, 7 étaient signés VPLP et sur les 5 premiers à l'arrivée, 4 avaient été conçus par VPLP, Banque Populaire VII, Spindrift, Edmond de Rotschild, Prince de Bretagne et Oman Sail ! 

En Imoca, les monocoques de 60 pieds, parmi les 9 participants alignés au départ, 5 disposaient de bateaux conçus par le cabinet d'architecture français. Ainsi, parmi les 5 premiers arrivés à Pointe à Pitre, 4 étaient des VPLP, Macif, Maïtre Coq, For Humble Heroes et PRB.

Enfin, en classe Multi 50, classe qui comptait 11 inscrits, 2 bateaux étaient signés VPLP, Fenetrea Cardinal et Maître Jacques, le vainqueur ayant été Fenetrea Cardinal.

En 24 ans de présence sur la Route du Rhum, VPLP a ainsi trusté tous les podiums et ActuNautique.com vous propose un petit voyage en arrière, pour découvrir les 7 duos skippers-bateaux, qui ont remporté cette épreuve, depuis 1990 !


=> lire aussi plus de 30 autres articles sur VPLP
 

 

1990 – L’ATLANTIQUE SUR UN FLOTTEUR
Florence Arthaud vainqueur sur Pierre 1er (ORMA 60’)
Fin des années 80, petite révolution dans le monde des multicoques du circuit Formule 40.

Biscuits Cantreau, conçu par VPLP pour Jean Le Cam, est le premier trimaran à naviguer
sur un flotteur. Dès lors, les architectes visionnaires transposent le concept à la course
océanique en lui donnant vingt pieds de plus. Il est plus large, plus puissant que les
trimarans océaniques des générations précédentes. Pierre 1er est l’évolution de la saga
des Formule 40. On ne reviendra plus en arrière : un mât aile, trois coques à la longueur
maximale de 18,28 m et trois safrans. C’est la première victoire de VPLP sur le Rhum,
avec Florence Arthaud aux manettes.

1994 – LIGHT & SIMPLE
Laurent Bourgnon vainqueur sur Primagaz (ORMA 60’)
Changement de décor. Le jeune Bourgnon a reconnu le parcours à bord de RMO (plan VPLP) quatre ans auparavant. 

Quand il franchit la ligne (3e), il a déjà des idées bien arrêtées sur la suite de son programme.... Il s’entend avec VPLP pour opérer des choix radicaux. Aucune concession ne sera faite à la performance. Pas de confort. Pas de superflu. L’époque d’un winch par manœuvre est révolue … Place à la vitesse max ! VPLP élargit l’ancien RMO et allège considérablement celui qui porte désormais le nom de Primagaz. Laurent Bourgnon enlève tout ce qui ne sert à…«presque rien».


1998 – LA MATURITÉ
Laurent Bourgnon vainqueur sur Primagaz (ORMA 60’)
Laurent Bourgnon n’est pas rassasié et dans sa ligne de mire, il vise une nouvelle victoire
sur le Rhum. 

Pour VPLP, le trimaran Primagaz devient un véritable laboratoire, mené sans retenue par un skipper fondu de vitesse. Les architectes planchent à nouveau sur ce trimaran de 60 pieds et lui dessinent des flotteurs plus adaptés à la haute mer, une nouvelle coque centrale et des foils d’appoint, une première pour VPLP. Le trimaran gagnera largement en vitesse moyenne ce qu’il perdra éventuellement en vitesse maxi. Mission accomplie. Bourgnon entre dans la légende du Rhum. Avec Alain Gautier et Franck Cammas sur le podium, VPLP signe un triplé et devient dès lors la signature du Rhum.

 

2002 – LES APPENDICES PORTEURS
Michel Desjoyeaux vainqueur sur Géant (ORMA 60’)
C’est le dernier trimaran de la nouvelle génération conçue par VPLP pour ce Rhum. 

Les délais sont courts et les échanges seront riches entre les architectes et le récent vainqueur du Vendée Globe. Rien de révolutionnaire ; Géant est un assemblage de pièces provenant des moules de ses six prédécesseurs. Nouvelle innovation : un plan porteur réglable en incidence et des foils courbes plus grands vont lui permettre un mode de navigation plus aérien et plus safe. Pour VPLP, Géant constitue la première approche d’un bateau océanique à foils. Transat sans merci pour la flotte, tandis que dix-huit multicoques prennent le départ à Saint-Malo, trois seulement arriveront en Guadeloupe, dont Géant malgré deux escales.

 

2006 – DE L’INSHORE À L’OCÉANIQUE
Lionel Lemonchois vainqueur sur Gitana 11 (60’ ORMA)
Époustouflant ! « Mon bateau ne navigue pas, il vole ! », déclare Lionel Lemonchois, à son arrivée en Guadeloupe alors que personne ne l’attendait si tôt. 

Lui-même sembleincrédule. À bord de Gitana 11, il pulvérise le record de Bourgnon de plus de quatre jours. À cette allure, personne n’a pu suivre. Chaque heure, chaque minute, le bateau est utilisé au maximum de ses capacités. L’ancien Belgacom est arrivé à maturité grâce à des améliorations effectuées par le Gitana Team pour le faire évoluer vers un engin taillé pour le solitaire et le large : flotteurs légèrement remontés, bateau moins large, safrans, fond decoque centrale et cockpit modifiés dans cet esprit.

 

2010 – DE DIX ÉQUIPIERS À UN SOLITAIRE
Franck Cammas vainqueur sur Groupama 3 (Ultime 105’)
Un vent de liberté souffle à nouveau sur le Rhum. Enfin ! 

Pour les architectes, l’ouverture à la classe Ultime est un bol d’air. « Dans un programme de records, il y a certes le Trophée Jules-Verne, mais aussi d'autres records et un jour il y aura des régates... Et dans ce cas là, un bateau polyvalent est intéressant ». Vincent Lauriot Prévost avait vu juste à l’époque. Après avoir imaginé ce défi sportif et technologique pour conquérir le Jules-Verne, obtenu en 2010, Franck Cammas et VPLP vont transformer ce trimaran, davantage inspiré des ORMA que des Maxis, pour être mené en solitaire. Seule la Route du Rhum manque au navigateur le plus titré de la planète. Il raccourcit le mât de cinq mètres, allège le bateau de deux tonnes cinq et remporte la Route du Rhum, impérial.


2014 - LE DOUBLE POUR L'ULTIME LE PLUS ABOUTI DE VPLP
Loïck Peyron vainqueur sur Banque Populire VII
À l’origine conçu pour un équipage de dix personnes, ce trimaran est le plus abouti de la collection Ultime « Rhum arrangé » de VPLP. 

Vainqueur de la précédente édition avec Franck Cammas (Groupama 3), sa polyvalence et sa fiabilité sont ses principaux atouts. L’hiver dernier, il a fait tomber trois records en solitaire : la Méditerranée, la Route de la Découverte et la distance parcourue sur 24 h (682 milles). Sa victoire dans l'édition 2014 de la Route du Rhum signe un doblé qi était finalement... très attendu !


=> lire aussi
autres articles
ROUTE DU RHUM 2014

 
=> lire aussi
toute l'actu
Courses & Régates

Partager cet article

Commenter cet article

Voile-Multicoques 04/12/2014 22:45

Tous les ultimes sont des plans VPLP (Banque Pop VII, Spindrift 2, Sodeb'O version Géronimo et le refit, Prince de Bretagne et les 3 MODs) seul Idec est un plan Irens/Cabaret

Ali_nour@outlook.fr 04/12/2014 20:57

Belle course, pour moi ils sont tous des vainqueurs puisqu'ils ont participé

senegal 04/12/2014 12:35

Content de trouver ce blog .
Merci pour ces articles et post . bonne continuation ....