ActuNautique.com

Taxe sur les mouillages - les incroyables boulettes de Marylise Lebranchu à l'Assemblée

Taxe sur les mouillages - les incroyables boulettes de Marylise Lebranchu à l'Assemblée

Incompétence ou dossier mal ficelé, toujours est-il que la ministre de la Décentralisation et de la Fonction Publique a avancé des arguments parfois hallucinants, pour défendre cette taxe débouchant sur une véritable privatisation de l'accès à la mer !

Un texte de loi est normalement rédigé par des gens compétents, et l'on peut même espérer que son élaboration, en amont, ait été faite en relation étroite avec les professionnels du secteur concerné !

Il semble que pour la Taxe sur les mouillages ou taxe Giacobbi, du nom de cet élu corse qui en est à l'origine, tout laisse à penser que le texte a été imaginé dans la précipitaton au regard de certains arguments mis en avant lors du débat à l'Assemblée Nationale.

ActuNautique.com a relu l'ensemble du procès verbal du débat pour en extraire deux points étonnants, mis en avant par la ministre Lebranchu pour justifier cette taxe. 

Des boulettes sans doute à même d'impressionner les 48 députés ayant voté pour cet amendement, mais qui démontrent à tout professionnel du nautsme et du yachting le manque de sérieux des débats, son inveau de non préparation, et  finalement l'écart hallucinant qui sépare certaines "élites" politiques du monde de la "vraie vie" !

Les gestionnaires de ports favorables au projet : VRAIMENT ???

Marylise Lebranchu : "Je rappelle d'ailleurs que les loueurs de bateaux, que nous avons interrogés, les gestionnaires de ports de plaisance et tous ceux qui s'occupent de tourisme en Corse via la Collectivité territoriale de Corse sont favorables au projet car il ne concerne qu'une petite zone et ne pose aucun problème aux loueurs de bateaux, aux hôteliers, aux restaurateurs et à tous ceux dans ce pays de France qui vivent du tourisme !"

Dans les faits, la Fédération Française des Ports de Plaisance (FFPP) et ses adhérents, notamment corses, s'est vivement opposée à ce projet, tout comme les loueurs de bateaux et les professionnels de l'hôtellerie et de la restauration. L'instauration de cette nouvelle taxe, compensée par aucun service, ne cherche pas à limiter le nombre de bateaux mouillants dans les aires marines protégées, mais simplement à les taxer !! Une sélection par l'argent, au détriment des moins fortunés... (lire notre article : les 4 contre-vérités du député Giacobbi sur la Taxe sur les mouillages).

Des yachts à 3 ancres qui ravagent les herbiers : GOOD LORD !!!

Marylise Lebranchu : "...de très gros bateaux de plaisance tels que ceux que crivait tout à l'heure Paul Giacobbi viennent y mouiller, en particulier depuis que les Sardes ont institué une redevance (dans le parc naturel de la Maddalena, organisée avec des mouillages sur bouées et des services haut de gamme, pour un coût de 20 à 50 euros - ndlr). Il s'agit de très gros bateaux munis de trois ancres de proue qui arrachent les herbiers. Vous savez ce que c'est, mesdames et messieurs les députés, vous l'avez sans doute déjà tous fait, en tout cas virtuellement ! Le projet de la Collectivité territoriale de Corse consiste donc de limiter la présence de ces sortes de mini-hôtels flottants uniquement dans cette zone".

A ce niveau la, tout professionnel du yachting hésitera entre les rires moqueurs ou les rires nerveux ! Actunautique.com s'est donc rapproché d'un capitaine de superyacht qui nous a donné son avis sur la question...

Il ressort de cette interview que les superyachts sont généralement dotés de 2 ancres, et que les TRES RARES navires en disposant de 3 sont généralement de vieux navires de commerce transformés en yachts, type remorqueurs ou navires de sauvetage. Dans tous les cas de figure, la 3e ancre de ce type de navire n'est quasiment jamais mouillée et ne sert que d'ancre de secours...

Les yachts disposant de 2 ancres n'en mouillent généralement qu'une seule, ce qui est nettement suffisant. Ils peuvent être conduits à mouiller deux ancres exceptionnellement quand, ne pouvant rentrer dans un port, ils doivent mouiller à proximité du rivage. Ils mouillent dans ce cas leurs 2 ancres en Y, ou à fourche. Cette manoeuvre est assez fastidieuse et complexe au moment de remonter les ancres, les chaînes s'emmelant toujours. Ce mouillage à fourche n'est donc réalisé qui si strictement nécessaire et pour des questions de sécurité. Pour les plus gros yachts, le mouillage des ancres n'est quasiment plus nécessaire - ce qui rassurera Mme Lebranchu - puisqu'ils disposent de systèmes de positionnement géostationnaire.

Autant de points qui laissent songeur quant au niveau d'imprécision des débats à l'Assemblée Nationale. 

Il est vraiment inquiétant qu'un ministre en exercice soit aussi mal conseillé : quid du travail de préparation des dossier par les cabinets ?

Partager cet article

Commenter cet article

Font 24/03/2016 16:17

Le problème est que tout est géré de cette façon par ce gouvernement d'incapables.

Karreg an tan 19/05/2015 11:53

à quand une loi pour supprimer les députés qui, à part inventer sans cesse des moyens de taxer les Français, ne servent plus à RIEN !

sorrentino paul 20/03/2015 19:22

Une incohérence de plus et après ils s'étonnent que les Français plaisanciers votent pour le Front National

gêne Trouba 19/03/2015 08:34

Encore une loie de plus ,completement débile ,qui va taxé les plus modestes .pensez à vos bulletins de vote ....

Chris 18/03/2015 08:43

Effectivement c 'es bien d’incompétence dont il s'agit, comme pour une grande partie des décisions prises ces dernières années . Je suis sur la cote d'azur depuis quelques années avec mon bateau et je compte sérieusement remonter sur la Bretagne car ici l 'influence de l'argent qui est présente depuis longtemps est de plus en plus puante . c' est en faisant voter ce type de lois que l’on creuse de plus en plus l’écart entre les très riches et les classes moyenne .Bravo pour un gouvernement qui se dit sociale Il est bien clair que le Russe propriétaire du yacht de 50 mètres qui passe les 3/4 de l’année au port de Monaco Antibes ou autre port pouvant l 'accueillir ,lui le payement de cette taxe ne va pas vraiment le gêner , en revanche le plaisancier lambda qui se crève tout l'année pour entretenir son bateau et partir tout les ans en croisière avec ses enfants lui finira par le vendre , car les ports seront satures il ne pourra mouiller nulle part et vue ce que lui coute a l’année la place au port , le calcul est vite fait .C 'est a se demander si certains ministres ont un cerveau qu fonctionne normalement .Je suis révolte par ce type décision et effrayé par la suite des événement car il suffira de déclarer une zone protégée par n'importe quel levier politique que l'on ne puisse plus y accéder gratuitement .Même combat que pour la rade de Villefanche a côté de Nice ou est en train de se concrétiser l 'implantation d 'une Zone Réglementée de mouillage avec comme motif la protection des herbiers de posidonie. = Bouées payantes = mouillage a l'ancre interdit .Il est sure que les petits bateaux des familles modestes rapportent moins a l’économie locale que les gros yachts qui eux peuvent mouiller facilement par au moins 20 m de fond , car eux auront le droit .Même si leur zone de mouillage tombe pil poil sur l’épave historique dont personne ne parle gisant dans le milieu de la rade ... Voila où nous en sommes ...

le mouillé 15/03/2015 17:52

beaucoup de nos élus nationaux sont élus sur la base d'une communication du parti auquel ils sont rattachés et non sur leur compétence, ce député auteur de cette "bonne" idée illustre encore une fois cette dérive. Si l'on veut de l'argent diminuons les indemnités excessives de nos élus nationaux, supprimons leurs avantages sans raison et soumettons à l'impôt les élus et les fonctionnaires européens. Après on verra !

Chris 18/03/2015 08:49

CQFD

patrick 15/03/2015 13:49

Devant tant d'incompétence de tous bords, n'oubliez pas d'ecrire sur les bulletins de vote aux prochaines elections
"NON A LA TAXE MOUILLAGE".

Castelli 14/03/2015 10:11

Encore de l'intox de votre part....je pourrai vous répondre mais vu que mes précédents message ont été supprimer. Donc pas de droit au débats et aux idées contraires sur ce site. .... OUI à la taxe en CORSE pour les autres faites comme vous voulez.

conegero 14/03/2015 09:10

Comment peut on croire quand faisant payer de nouvelles taxes,on va rapporter de l,argent en masse .Un exemple parmi tant d autres,loi cresson sous l aire mittterand,on passe la tva de 5,5 à 19,6 dans la filière horticole pour rentrer de l'argent,intelligent ,non!?on devais être riche dans l'horticulture ,pensais t'il, j'y avais pas pensé!!!on est bête nous les payeurs....et puis trois ans après on remet la tva à 5,5 faillite et écroulement de l'emploi dans tout le domaine concerné ,fleuriste,horticulture,et tout et tout...je suis quelqu'un qui vote à gauche ,sans avoir d'oeillère,je sors et suis de famille modeste,et fais des sacrifices pour me payer un voilier,mon rêve depuis toujours ,on sait que pour ce rêve il faut se "demmerder grave "ou être riche ce qui n'est pas mon cas,je suis ouvrier intérim dans le TP:voilà !!!on ira ailleurs ,on laissera les gros yatchs tranquilles!!!! merci mme LEBRANCHU et votre député....vous avez tout compris à votre prochaine désillusion .Je pense que vous auriez mieux à inventer en ce moment.
Cordialement.
Mr Conegero Bernard .

Le Crabe 13/03/2015 13:03

Dans un premier temps, réflechissez bien à la question "pour qui voter" le 22 mars.

Laurent 13/03/2015 09:52

Je comprends que cela ait provoqué un tollé !

Tonton 12/03/2015 21:24

La politique de redistribution aux faineants et aux profiteurs, par le racket légalisé, démontre par ses resultats une incompétence notoire. La justification de cette politique tire la societe vers le bas et crée de la misère. C'est d'ailleurs devenu un véritable "fonds de commerce". L'avilissement, la dépendance, et la facilité representent un formidable potentiel pour l'hyper capitalisme, que cette politique prétend combattre, en s'en faisant l'alliée, que ce soit par stupidité ou par intérêt.

robert 12/03/2015 18:55

Les Corses ont bien raison de vouloir imiter les Sardes depuis l'instauration des taxes dans l'archipel de la Magdallena la chute du tourisme nautique à été de 80%, chiffre qui est égal à ce qu'il représentait dans l'économie local ! Comme quoi la bêtise n'a pas de frontières.

grtroll 12/03/2015 18:45

On ira donner notre fric aux Espagnols mais plus sur la côte catalane française

anti-privilège 11/06/2015 18:33

Et oui, les corses, ne payent pas de TVA sur certains produits, et sont exonérés de droit de successions, il ont beaucoup plus de privilèges que la métropole, alors...!

Stéphane 13/03/2015 09:54

Je ne pense pas qu'ils aient intégré malheureusement cette réflexion dans leur loi...

jojetgtx 12/03/2015 17:03

je suis pour vous râler. j'ai du vendre mon jet car on ma mis une taxe de 750 euro par an la profession du jeta perdu 60% de vente vous trouver normal une taxe pour sois disant financée les phare breton alors qu'on est interdit de naviguer la nuit et on ne peut pas mettre a l'eau ou on veut et il faut payer

Fred 12/03/2015 13:11

Je loue mon voilier a Bonifacio depuis plusieurs années. L'activité est en déclin depuis 2008. L'année dernière le 1er aout le port de Bonifacio était vide.
Cette taxe va achever l'activité déjà presque morte.

raymond 22/05/2015 19:45

vous voulez la mort de la plaisance......continuez continuez un conseil pas trop ... raz le bol de lire des bêtises pareilles
a quand la taxe sur l'air, au large plus chaire bien sur