ActuNautique.com

Les Emirats Arabes Unis achètent deux corvettes Gowind à la France

Une acquisition qui confirme le partenariat privilégié entre la France et les Emirats Arabes Unis sur les questions de défense. Ces deux navires de surveillance seront fabriqués par Naval Group, en coopération avec Abu Dhabi Ship Building (ADSB), d'après un communiqué de l'Elysée.

Corvettes Gowind (Naval Group) / Emmanuel Macron et MbZ à Abou Dabi, le 9 novembre
Corvettes Gowind (Naval Group) / Emmanuel Macron et MbZ à Abou Dabi, le 9 novembre
Corvettes Gowind (Naval Group) / Emmanuel Macron et MbZ à Abou Dabi, le 9 novembre
Corvettes Gowind (Naval Group) / Emmanuel Macron et MbZ à Abou Dabi, le 9 novembre
Corvettes Gowind (Naval Group) / Emmanuel Macron et MbZ à Abou Dabi, le 9 novembre

Corvettes Gowind (Naval Group) / Emmanuel Macron et MbZ à Abou Dabi, le 9 novembre

Les Emirats Arabes Unis vont acquérir deux corvettes Gowind du constructeur français Naval Group (ex-DCNS), a annoncé Emmanuel Macron, à l'issue d'une série d'entretiens avec Mohammed ben Zayed al-Nahyane, prince héritier et ministre de la défense des Emirats Arabes Unis. 

Abou Dabi, le plus grand et le plus riche des sept émirats des ÉAU, a finalement retenu les corvettes Gowind, des navires de surveillance hauturière, de lutte anti-sous-marine et de lutte contre la piraterie. 

Le contrat prévoit également une option pour la commande de deux vaisseaux supplémentaires auprès du constructeur naval français. Aucun détail n'a été fourni sur cet accord, que ce soit sur les dates de livraison ou le montant exact de la transaction.

Naval Group ne s'est pas exprimé sur ce contrat, une transaction qu'il se disputait avec plusieurs autres concurrents, dont l'italien Fincantieri. 

Florence Parly, la Ministre des Armées, félicite « un nouveau succès industriel français ». « Véritable poumon économique, l'industrie de défense française comprend une dizaine de grands groupes et 4 000 petites et moyennes entreprises (PME). Elle emploie aujourd’hui 165 000 personnes. Ce nombre devrait atteindre 200 000 dans les 10 prochaines années », continue la ministre dans un communiqué. En 2016, ce sont pas moins de 14 milliards d'euros de prises de commandes qui ont été réalisées. 

Les Emirats Arabes Unis entretiennent un lien privilégié avec la France en matière de défense. Un traité militaire a récemment été signé entre les deux pays, dans lequel la France s'engage à intervenir et à protéger les ÉAU en cas d'atteinte à leur souveraineté nationale. 700 militaires français sont d'ailleurs stationnés à Abou Dabi. 

Partager cet article

Commenter cet article