ActuNautique.com

Grand Prix Guyader Dragon - Markus Wiezer, sacré à Douarnenez

grand-prix-guyader-6.JPG

 

Le Grand Prix Guyader Dragon tirait sa révérence aujourd’hui en baie de Douarnenez après six courses très disputées dans des conditions que certains ont qualifiées de viriles.

 

Il y en avait pour tous les goûts et ce menu a comblé l’Ukrainien Markus Wiezer (UKR 7) qui a arraché la victoire sur l’ultime course de l’épreuve aujourd’hui. Compte tenu de la qualité du plateau, remporter l’édition 2013 constitue une exceptionnelle performance et entrer dans le Top 10, revient à intégrer la famille très restreinte des cadors de la série.

 

Ils la voulaient cette victoire douarneniste si significative quand les meilleurs sont là, sur le plan d’eau. Ce matin, trois équipages pouvaient encore prétendre à la victoire : Thomas Müller (GER 1133), Marcus Brennecke (GER 11) et Markus Wieser (UKR 7). Les deux premiers totalisaient 15 points et le troisième 17 points, (moins on a de points, mieux on est classé) le quatrième, (RUS 27), mené par Anatoly Loginov comptait 28 points. On imagine sans peine que l’ambiance était à la fois studieuse et tendue entre ces Dragonistes d’exception, la plupart, plusieurs fois couronnés sur le circuit international. Avec trois prétendants, le risque était grand de voir l’un d’entre eux échapper au contrôle de ses deux adversaires directs, et ce, dès le coup de canon…

 

Pour saluer la fin du Grand Prix Guyader, Philippe Faure, le Comité, avait choisi un parcours technique (banane) un peu plus long que les jours précédents (8 milles). Il faisait toujours frais en baie (la faute aux fameux saints de glace), le vent soufflait de l’ouest à 20 nœuds gonflant une houle métallisée qui se confondait avec le ciel chargé de nuages.

 

Premier départ volé. Rappel général et c’est parti. Comme à la parade, 59 Dragon, disciplinés par le pavillon noir envoyé pour cette deuxième procédure. Le premier bord, ils l’ont tous fait tribord amure, aucune échappée n’était encore à signaler. Depuis le plan d’eau, Gérard Le Goff, qui ne court plus depuis qu’il est tombé à l’eau avant-hier et qui a été remplacé par Louis Urvois junior sur FRA 36 mené par Bruno Peyron, était un observateur précieux. 

 

«Au passage de la première bouée, ils étaient tous serrés, en deux minutes, toute la flotte était passée. C’est UAE 20 qui l’a enroulée le premier, suivi de BEL 80 et de UKR 7. Un gros grain est en train d’arriver sur le plan d’eau ».

 

Markus Wiezer (UKR 7) faisait donc monter la pression sur ses deux adversaires, et ce, dès la première bouée. On était dans le vif du sujet.

 

Après le passage du grain, le vent a un peu perdu de sa superbe pour mollir à 12 nœuds. Markus Wiezer (UKR 7), lui, ne lâchait rien et c’est en deuxième position qu’il a passé la bouée au vent suivante, avant de descendre sous spi vers la troisième marque de parcours, pratiquement bord à bord avec un Henrik Witzmann (UAE 20) qui défendait chèrement sa place de leader de la flotte. Les deux favoris, Thomas Müller (GER 1133) et Markus Brennecke (GER 11) n’étaient pas aux avant-postes, tandis que Anatoly Loginov (RUS 27) quatrième au général après les cinq premières courses était alors dans le groupe de tête pour cette sixième et dernière course du Grand Prix Guyader. Thomas Müller est toutefois bien remonté sur le dernier bord et c’est en en 7e position qu’il a franchi la ligne, une belle performance qui ne lui permet toutefois pas de remporter le Grand Prix Guyader Dragon.

 

C’est en effet, Markus Wiezer (UKR 7) qui est sacré à Douarnenez cette année après avoir batailler bord à bord avec Henrik Witzmann (UAE 20), vainqueur de la dernière course de l’édition 2013. Cet équipage aux couleurs des Emirats Arabes Unis faisait sa première et spectaculaire apparition au Grand Prix.

 

Quant à La Barquera qui intégrait cette année pour la première fois le Grand Prix Guyader, elle s’est achevée cette nuit pour l’ensemble des 10 concurrents, mais aucun n’a pu rejoindre le port de Douarnenez à cause des mauvaises conditions météo qui sévissaient dans le Raz de Sein. Ils ont donc dû franchir une ligne virtuelle au Sud de Penmarc’h et c’est l’équipage d’Akéla qui est le vainqueur au scratch de cette étape retour entre l’Espagne et la France, comme de celle de la descente vers Gijòn.

 

Beach Race et course longue distance sont au programme du dernier week-end du Grand Prix Guyader. Aujourd’hui, dès 8 ans, les enfants ont pu participer à une course autour de bouées depuis la plage des Sables Blancs à Tréboul. Les départs étaient donnés toutes les heures à partir de 13 heures 30. Les plus jeunes en premier, les derniers à s’élancer étant les Elites (confirmés). Une vingtaine de concurrents ont participé à cette Beach Race.
 

Demain, ce sera la grande course, un long parcours d’endurance de 15 kilomètres qui sera proposé.

 

Partager cet article

Commenter cet article