ActuNautique.com

Les J80 déboulent à Marseille pour la 48 édition de la SNIM

La 48e édition de la Semaine Nautique Internationale de Méditerranée, organisée par la Société Nautique de Marseille, réunira à Marseille, près de 150 bateaux et plus de 1500 participants du 29 mars au 1er avril 2013.

 

Les J80 viennent goûter à la « douceur » méditerranéenne ! Si douceur il y a, elle n’est pas prévue durant les quatre jours de la SNIM qui promet son traditionnel coup de mistral ! Rade nord, rade sud, le stade nautique marseillais affichera complet pendant quatre jours ! Une flotte de J80, pour la première fois, vient gonfler les effectifs IRC et Laser SB20 (ex SB3) déjà présents l’an passé. En prévision des championnats du Monde qui se déroulent à Marseille au mois de juillet, les J80 vont pouvoir apprécier les incessants caprices météo de la rade marseillaise.

 

Les Laser SB20 de retour… La série monotype, qui avait fait sa première apparition en France à l’occasion de la SNIM en 2012, avec des garçons comme Eric Péron et Thomas Rouxel, revient sur l’épreuve marseillaise, afin de préparer… les championnats du Monde qui se déroulent à Hyères au mois de Septembre prochain.

 

48eme-edition-de-la-SNIM.JPG

 

Très côtés au plan international (600 bateaux SB20 et 1500 J80 sont actuellement en activité dans le monde), ces bateaux pourront bénéficier de la création d’un rond spécifique monotypes en rade sud, qui leur permettra d’en découdre, si le nombre d’inscrits est suffisant. Par ailleurs, la flotte IRC se partagera les rades sud et nord de Marseille.

 

Dans la fraicheur de la nuit… « L’an passé, les concurrents nous ont unanimement demandé de mettre la course de nuit au programme de cette 48e SNIM. Je les rassure, la nocturne (90 miles nautiques) qui mène la flotte de Marseille à Porquerolles et retour sur Marseille, sera l’une des attractions de l’édition 2013 », explique le président de la SNM. Oubliée la frustration de l’an passé qui avait vu la flotte rester à quai, la faute à un trop violent mistral…

 

Un titre à défendre pour la Société Nautique de Marseille… Cette première grande régate de la saison permettra à la Nautique de remettre en jeu son titre honorifique de meilleur club français (UNCL) en jauge IRC, pour la deuxième année consécutive. « Nous sommes à la fois impatients et conscients d’en découdre, car conserver notre titre ne sera pas une mince affaire, » sourit Bernard Amiel. Les prétendants à bousculer la hiérarchie sont légions, ce qui augure une saison pleine de suspens en IRC.

 

Partager cet article

Commenter cet article