ActuNautique.com

Oceoprotec repris par la société Mäder

Bonne nouvelle pour les plaisanciers intéressés par l'antifouling permament Oceoprotec.

 

Liquidée il y a un mois environ, la société vient d'être reprise par un tandem associant le fabricant du produit, à savoir la société Mäder, et Michel Mayor, à l'origine de sa création.

 

oceoprotec-copie-1.JPG

 

Lancé il y a 5 ans, Oceoprotec est un antifouling permanent à base de résine expoxy hydrodiluable et de cuivre, dont le dégagement d'ions produit l'effet antifouling. Il est garanti 5 ans, un véritable plus environnemental dans le domaine, sachant qu'il produit en outre un état de surface plus hydrodynamique qu'un antifouling classique, grâce à sa surface polyméro-métallique dure et lisse. 

 

La marque comptait déjà une quinzaine d'applicateurs, sachant que la commercialisation du produit sera désormais opérée par Mäder, dans le cadre de la distribution de sa gamme peinture dédiée au Nautisme.

 

Oceoprotec et Mäder seront présents sur le Nautic de Paris, stand N°2.1 A31.

 

Partager cet article

Commenter cet article

Desbois Andrée 26/04/2013 18:09

Monsieur le directeur,Franck LEVIN de la société MÄDER, sachez que vous n'avez aucun droit de fabriquer et de commercialiser le revêtement, OCEOPROTEC, celui-ci étant issu d'un brevet déposé à
L'INPI par mon mari, Michel Desbois, qui a obtenu le brevet, puis vendu à LEOS-PRODUCTS, qui avait pour obligation d'assurer la recherche et le développement du produit, sous conditions de
payements de compléments de prix.
La revente du brevet à la société OCEOPROTEC SAS, pose de sérieux problèmes, puisque non valable, d'autant plus que l'y a eu, non seulement usurpation de signatures sur personne en état de grande
faiblesse, organisée pour spolier tous les avantages financiers de mon mari. Monsieur, il ne peut être acceptable, que la création de LEOS-PRODUCTS, après deux ans d'existence, est vendu l'actif,
brevet et autres, à une société, don les acteurs sont les mêmes, cela ressemble à une grosse magouille, pour arriver à se rendre propriétaire du brevet, sans avoir à reverser le moindre centime en
royalties à mon mari, qui a passé plus de 20 ans pour la conception du revêtement. N'ayant eu aucun contact sérieux avec les protagonistes. Par mon dépôt de plainte auprès de Monsieur, le procureur
de la République, cette affaire sera instruite et une enquête judiciaire démontrera l'arnaque, don mon mari a fait l'objet.
Me portant partie civil, Je ne manquerais pas de vous demander des comptes,ainsi qu'à tous ceux qui ont trempés de près où de loin à cette spoliation, je vous croyais bien plus intelligent.
Cordialement.

AUFORT 05/04/2013 09:46

Ayant fait appliquer OCEOPROTEC en Février 2011 et ayant constaté dès la première année des bernacles sur la carène ainsi que des concrétions calcaires la 2° année,je me suis adressé à
l'applicateur agréé qui m'a fait savoir qu'il n'y avait plus de garantie car la boîte OCEOPROTEC avait coulé en Octobre 2012. Il me semble que la garantie ne s'éteint pas avec la faillite de la
marque, d'autant que le produit semble repris par le fabricant Mäder qui est un très grand fabricant de peinture industrielle. Qu'en pensez vous ?