ActuNautique.com

Vidéo - Bordeaux va vendre les épaves de l'ancien Conservatoire International de la Plaisance (CIP)

CIP.JPG

Il y a 24 ans, était lancé le CIP de Bordeaux. Un échec qui conduit aujourd'hui la capitale de l'Aquitaine à se débarraser des 15 derniers bateaux restant à la base sous-marine.

 

En 1990 était lancé le Conservatoire International de la Plaisance de Bordeaux, un concept mélant musée et centre de recherche, qui était à l'époque le plus grand conservatoire mondial de bateaux de plaisance.

Sensé devenir l'un des pôles touristiques majeurs de l'agglomération, le CIP n'a cependant pas réussi à atteindre cet objectif, malgré les 120 bateaux à un moment présents dans les cellules de l'ancienne base sous-marine. vite déserté par les visiteurs, il a donc fermé ses portes 7 ans plus tard, sur un amer constat d'échec.

Faut-il y voir une malédiction qui frappe cet endroit - lugubre - dont personne ne sait quoi faire, et dont la démolition est quasiment impossible ?

Toujours est-il que de ce projet lancé en grande pompe et qui se présentait sur le papier comme passionnant, il ne reste plus aujourd'hui une quinzaine de bateaux, pour la plupart réduits à l'état d'épaves, qui pourrissent depuis des années, quand ils n'ont tout simplement pas sombré.

=> autres articles sur Bordeaux
=> toute l'actualité économique de la plaisance et du nautisme 

Une situaton qui a conduit la ville de Bordeaux à les mettre en vente, en un lot, afin de s'en débarraser, dans l'espoir de trouver un repreneur qui saura quoi en faire. Et pourquoi pas relancer le concept, sous une forme plus pertinente ?

Car parmi les bateaux mis en vente, certains sont exceptionnels, comme Vendredi 13, le mythique voilier la transat Plymouth-Newport en 1972, devenu un voilier de luxe et qui végète sur le parking de la base, dans l'attente d'un hypothétique avenir radieux.

Parmi les noms des éventuels repreneurs intéressés, circule celui du promoteur bordelais Norbert Fradin, grand collectionneur de bateaux devant l'éternel, très impliqué dans le futur musée de la marine de Bordeaux, qui devrait ouvrir aux Bassins à Flots. 

Un sauveur inespéré ? Seul l'avenir pourra le dire, le processus de vente venant de débuter...

=> autres vidéos étonnantes
=> accéder à la web TV YouTube d'ActuNautique.com 

Partager cet article

Commenter cet article