ActuNautique.com

Verbatim - l'éolien offshore ne sera jamais lancé en France

Photo : RWE

Photo : RWE

Verbatim d'un professionnel de l'énergie, paru dans les colonnes de notre confrère Challenge.

C'est avec quelque retard que la France s'est lancée dans l'éolien offshore, à la poursuite du Danemark et de l'Allemagne, derrière la Grande-Bretagne, et c'est peu dire que les 4 champs attribués à ce jour sont à l'origine de bien des espoirs pour les collectivités territoriales concernées, avides d'emplois et de taxes juteuses, à même de financer les rêves de salles des fêtes et de ronds-points d'édiles en mal de réelection.

Dans ce concert de positivisme industriel, un article paru dans les colonnes de Challenge jette cependant un froid, qui met en exergue toutes les incertitudes liées à cette filière énergétique.


=> lire aussi : RWE renonce à un second projet éolien offshore en Grande-Bretagne
 


A l'origine de cette filière était la volonté de l'Etat de créer une nouvelle activité pour deux champions nationaux en difficulté, Alstom et Areva, en leur permettant, cerise sur le gateau, de se développer à l'international.

Avec une grosse inconnue technologique à la clé, car on rentre dans ce domaine dans l'innovation pure, avec une technologie coûteuse, nécessitant de grosses infrastructures et une logistique conséquente.

Un mât offshore coûterait ainsi plus du double d'un mât posé à terre. Le coût de rachat du Mwh serait ainsi de 200 euros, ce qui en ferait la filière la plus couteuse existant actuellement...


=> lire aussi : autres articles Verbatim du Nautisme et du Maritime
 


Les 4 champs attribués doivent ainsi recevoir près de 30 milliards d'euros de subventions dans les 20 prochaines années, ce qui signerait leur quasi-non lancement, dans la situation budgétaire actuelle, qui ne devrait pas aller en s'améliorant, sachant qu'il faudra dans le même temps fermer des réacteurs nucléaires et en lancer de nouveaux.

Détail qui tue : quand il fait beau de l'autre côté du Rhin et que le vent souffle, l'Allemagne, confrontée à un surplus brutal d'électricité, est obligée de payer la Pologne, pour s'en débarrasser !

Pour le plus grand bonheur des Polonais, et au frais du contribuable allemand !

Eolien offshore, futur radieux ou prochaine sidérurgie ?


=> lire aussi
autres articles
Eolien Offshore

 

=> découvrir
toute l'actualité
Maritime

 


Eolien offshore, indispensable ou futur gouffre financier ?
Donnez votre avis
publiez votre commentaire ci-dessous !
ll
V

Partager cet article

Commenter cet article

Esteban80 29/10/2014 07:00

Qu'attendons nous pour développer à grande échelle les hydroliennes ?

Cantin 28/10/2014 12:12

On oublie de nous dire ce que coûte l implantation d'une centrale nucléaire, le coût de revient de l exploitation? L entretien,et surtout lorsqu'on va la fermer.... Combien revient le mégawatt?

Edf 28/10/2014 10:04

Faux le cout de l électricité en allemagne a baisser grace a l eolien. Il manque juste une vrai politique energetique en france pour faire baisser les prix. Tout comme le nucleaire precedement il faut une faut politique de masse et non resonner a l unitaire.