ActuNautique.com

Le chantier français Grand Large Yachting reprend les catamarans Gunboat

Trois offres de reprises avaient été présentées au tribunal, qui a finalement accordé sa préférence à l'offre française.

Le chantier français Grand Large Yachting reprend les catamarans Gunboat

Fin d'un suspense qui n'en était plus vraiment un depuis une semaine : le chantier français Grand Large Yachting (Allures, Garcia, Outremer), a finalement été retenu par la justice américaine pour reprendre le chantier américain Gunboat, en faillite depuis le mois de novembre dernier.

Outre l'offre du groupe Grand Large Yachting, deux autres offres étaient sur la table, celle d'un investisseur américain et celle du taiwanais HH Catamarans (Hudson Wang), ex-sous-traitant de Gunboat, chargé de la construction du Gunboat 60.

Si la justice américaine a tranché en faveur du français, c'est tout d'abord du fait d'une meilleure offre financière, près de 500 000 dollars en cash, ensuite, du fait du savoir faire du groupe français dans la reprise réussie de sociétés, Grand Large Yachting s'étant constitué au fil des ans par croissance externe. 

Enfin parce que le groupe, au travers de sa filiale Outremer Yachting, est un acteur reconnu du secteur des catamarans sportifs, avec une production annuelle d'une vingtaine d'exemplaires, construits à La Grande Motte.  

L'offre de HH Catamarans, inférieure d'un point de vue financier, n'aurait quant à elle pas été retenue du fait du litige en cours entre Gunboat et son ancien sous-traitant, bien que la taille du groupe industriel d'Hudson Wang, qui comprend notamment Hudson Yachts, ait plaidé en sa faveur, avec un chiffre d'affaires de près de 300 millions de dollars.

Spécialisé dans la construction de catamarans sportifs de grand luxe - près de 90 mis à l'eau en 15 ans - le chantier Gunboat avait fait faillite en fin d'année dernière, en proie à de grosses difficultés financières et à toute une série de problèmes qui ont stoppé ses ventes : chavirage du Gunboat G4 à foils réputé comme très sûr, démâtage du premier exemplaire du nouveau Gunboat 55 (Rainmaker), et litige judiciaire avec Hudson Wang.

Analyse - Au sein du groupe Grand Large, Gunboat Yachting devrait trouver une place naturelle en complément des catamarans Outremer positionnés à un niveau inférieur. Cet investissement à l'étranger, le premier pour le groupe normand, représente toutefois un vrai challenge car fortement mobilisateur de cash, les Gunboat valant environ 2 millions de dollar pièce. Autre challenge : redresser une image de marque qui a fortement pâti des problèmes de conception de certains modèles, et des déboires financiers des derniers mois, au moment même ou le groupe Hudson Yachts lance toute une gamme de catamarans (HH Catamarans), concurrençant directement les modèles de Gunboat et d'ailleurs signés par le même cabinet d'architecture... 

tous les jours, toute l'actualité des multicoques - each day, all the news from the multihulls world

Partager cet article

Commenter cet article

Michael W 09/05/2016 16:22

could careless about gunboat after the way they treated their creditors ...Imagine if we all ran our bushiness in such a way