ActuNautique.com

Taxe sur les mouillages - pourquoi une loi est inutile pour Scandola et Bonifacio

photo - JP Grandmont

photo - JP Grandmont

Une loi n'est pas nécessaire pour limiter le nombre de mouillages dans les aires marines protégées de la Corse, contrairement à ce qu'affirme le gouvernement...

A écouter les explications confuses du député Giacobbi et de la ministre Lebranchu, porteurs de l'amendement instituant une taxe sur les mouillages dans les aires marines protégées, le dépôt de cet amendement était nécessaire pour permettre à la collectivité corse de limiter le nombre de bateaux mouillant dans les aires de Scandola et Bonifacio.

A y regarder de plus près, cet argument est totalement faux, et utilise une fois de plus l'argument écologiste pour justifier la simple création d'une nouvelle dîme !

Car si, in fine, la volonté du député Giacobbi était vraiment de limiter le nombre de mouillages dans les aires marines protégées de Scandola et de Bonifacio, la solution consisterait simplement à demander au préfet de Corse de définir des zones de restriction d'usage dans ces deux aires, puis de déléguer la mise en place d'une occupation temporaire à la Collectivité de Corse, qui pourrait organiser un mouillage sur bouées, contre paiement d'une redevance !

Une mesure simple et efficace, qui ne présenterait que des avantages !!

Elle permettrait en effet, aussi bien de limiter le nombre de postes de mouillages - un point qu'ignore bizarrement le projet de taxe Giacobbi - et donc la fréquentation du lieu, si problème de surfréquentation il y a - et rendrait de facto un fier service aux plaisanciers qui plébiscitent ce genre de mesures !

Accessoirement, elle aurait permis d'éviter aux députés de travailler de nuit pour le vote du texte, et d'afficher un taux absentéisme à la soviétique, peu flatteur auprès des contribuables plaisanciers...

Une question se pose donc : pourquoi le gouvernement actuel force t-il le passage d'une loi , alors qu'elle n'est pas nécessaire en regard des objectifs annoncés ? 

Monsieur Giacobbi, si votre objectif est réellement la protection de l'environnement à Scandola et Bonifacio, la voix de la raison doit l'emporter : sachez revenir en arrière sur votre amendement, et organisez-donc des mouillages sur bouées !!

=> signer la pétition, maintenant !!

Partager cet article

Commenter cet article

pprcher 26/04/2015 11:09

Je ne voterai plus pour le PS. Il n'y a que ça qu'ils comprennent.

Serge 22/03/2015 18:00

Si déjà on pouvait connaitre l'utilisation exacte des fonds récoltés par ces taxes ....

Tim Pesta 19/03/2015 23:36

Les mouillages sur bouée sont une arnaque de même niveau que la taxe instaurée sauf qu'ils sont un business favorable à la F.I.N.