ActuNautique.com

Affaire des BPC Mistral - Le chantier DCNS toujours pas remboursé par l'Etat

Affaire des BPC Mistral - Le chantier DCNS toujours pas remboursé par l'Etat

Défense - Quand une société d'Etat déplore la lenteur de paiement... des services de l'Etat !!

La vente des deux porte-hélicoptères de classe Mistral à la Russie sous la présidence Sarkozy, annulée par la présidence Hollande suite au support fourni par la Russie aux insurgés de l'Est de l'Ukraine n'en finit pas de bondir et rebondir, et se poursuit désormais au plan comptable.

Devant l'association des journalistes de défense, Hervé Guillou, président de DCNS a indiqué ce 15 décembre qu'il attendait toujours que l'Etat solde ce dossier. 200 millions d'euros seraient en jeu... 

Initialement, les 2 BPC avaient été vendus pour 1.2 milliards à la Russie, qui avait versé près de 950 millions d'avances, remboursées par la France suite à l'annulation de la vente et à l'accord trouvé avec Moscou le 5 août.

Le chantier continue donc de faire valoir ses droits à hauteur d'environ 200 millions d'euros, montant qui doit inclure la marge dégagée par le dossier.

Revendus à l'Egypte pour 950 millions d'euros, les deux BPC sont toujours en attente à Saint Nazaire, les équipages égyptiens devant arriver en France en début d'année, pour formation,  avant de gagner leur nouveau port d'attache à l'été.

Partager cet article

Commenter cet article